III.51 - Les comparaisons de l’indice skélique de Vallois

 

III.51.1 - Distribution de l’indice skélique de Vallois calculé en divisant le Sigment par la Taille à 11 ans chez 93 Filles et à 14 ans chez 83 Garçons.

iii.51.1_1

Parvenues presque au sommet de l’évolution de cet indice (0,471 à 10 ans), ( 0,475 à 11 ans ), (0,476 à 11 ans 6 mois, à 12 ans et à 12 ans 6 mois)   la MÉDIANE des Filles va diminuer tandis que la MÉDIANE des Garçons va continuer à augmenter. Ce ne sera que trois années plus tard, vers 14 ans, que ces derniers    aborderont à leur tour une réduction de leur indice skélique de Vallois de11 ans (0,474), à 13 ans et 13 ans 6 mois (0,481) et à 14 ans ( 0,479 ) : il se sera donc passées trois années dans l’existence de ces adoloescents pour équivaloir leurs    données, les dispersions étant là encore non négligeables.

Page précédentePage suivante

Retour au menu

 

III.51.2 - Évolution comparative de la progression de la Médiane de l’indice skélique de Vallois à 9, 11 et 14 ans chez les Filles et à 11, 14 & 16 ans chez les Garçons.

amst.f.iii.05.11--sk.v bis_1            amst.g.iii.05.00--sk.v _1

Le décalage qui a été vu à propos de l’indice précédent se retrouve de toute évidence mais inversé.

Page précédentePage suivante

Retour au menu

 

III.51.3 - Les comparaisons évolutives de  la naissance à 22 ans aux débuts de chaque périodes indiquées

amst.f.sklique m.si_b.90 vol_1          amst.g.sklique v.si_t.90 vol_1

0 + I = 1 / I + I = 2 / II + II = 4 / IV + III = 7 / VII + IV = 11 / XI + V = 16 / XVI +  VI = 22

sont les périodes en années des développements extensifs de tout être humain.

Cf. Chronochronies.

Les valeurs absolues de la Médiane chez l’un et l’autre genre sont très constratées, mais ce qui importe est l’intallation d’une diminution de l’indice skélique de Vallois aux environs de 11 & de 14 ans.

Page précédentePage suivante

Retour au menu