Appartenance & lettre à Dounia 9



cathdrale saint-etienne - la passion - xiiie s_petiteLa Croissance Humaine occupe le quart ou le cinquième de la durée de vie de la plupart des Femmes et des Hommes. Sa connaissance, sa surveillance, voire sa thérapie depuis peu de temps, impliquent une transcription graphique.

 

Dès sa naissance, l'infant est mesuré, pesé, parfois inventorié de diverses manières. Ces informations qui lui sont « prises » se doivent de lui être restituées de trois façons qui sont autant d'explications :

  • Les « données » doivent être de bonne qualité dès leur saisie ; elles doivent être immédiatement transcrites puis conservées ; elles imposent une interprétation correcte instantanée ou retardée. 
  • Avant d'être « rendues » de la sorte (sinon il s'agirait d'un vol), tout ou partie des analyses qu'elles auront provoquées devient le « pivot » de ce qu'il est convenu d'appeler l'observation médicale. 
  • La croissance somatique dans son ensemble étant par définition une « mouvance » dans l'espace, le temps et la relation,sa représentation est au centre de l'action préventive ou curative. 
  • Dès lors, il est incontestable qu'elle relève du « secret professionnel » liant de près ou de loin toutes les personnes qui y ont accès et qui, de ce fait, ne peuvent en ignorer les conséquences restrictives.

Tout ce qui se trouve dans un dossier médical ou médicalisé appartient d'abord au sujet et à sa famille avant l'adolescence, au médecin qui légitimement en prend nécessairement connaissance, à ceux qui l'aident ou qu'il instruit.

Personne d'autre, sauf en cas de délégations juridiques hautement autorisées et strictement contrôlées, n'a donc à y avoir accès et cette sauvegarde de la propriété d'autrui sur lui-même et son évolution personnelle est intangible.

Dès lors, les représentations graphiques de la croissance (qui ne sont pas toutes des courbes), appartenant au dossier médical auquel elles donnent un sens, contenant des déductions implicites, non linéaires, perpétuellement modifiées, ne sauraient en aucun cas pouvoir se trouver diffusables dans le domaine public.

Pr Michel SEMPÉ

 


Page suivante

Retour au menu

 

Lettre à Dounia n° 9

 

Tu me demandes quels peuvent bien être ce – en fait - ces
cercles de l'analyse des maturations.
Nous y reviendrons, bien sûr, mais aussi brièvement que
possible, voici ce que je peux t'en dire.

Dès avant ta conception, les cercles constitutifs de tes parents
se sont enchevêtrés et ton premier cercle est apparu,
celui de ton développement en longueur,
ton allongement embryonnaire,
ta chorde comme on dit en anatomie.

Très vite, un deuxième cercle s'en est mêlé,
celui de tes réserves nutritionnelles que tu as pompé
avec ardeur chez ta maman.

Puis ce fut le tour du troisième cercle qui t'a investi
toute entière pour te donner la forme humaine
d'avant ta naissance et ta grâce d'aujourd'hui.

Dès lors tu t'es trouvé dans le temps chronologique de ta destinée,
au jour le jour, nuit après nuit, tu as mis en œuvre
ton hormone et tes ferments de croissance.

Ce temps, ce quatrième cercle, n'était pas le tien propre ;
Il a fallu t'y investir et découvrir, petit à petit, peu à peu,
t'en évadant pour de nouveau t'y inscrire,
que ton temps à toi, vraiment, était celui de
tes maturations structurelles et constitutives.

Alors est venu le moment de franchir l'orée
du cinquième cercle,
celui qui va être le temps de ton accomplissement à toi ;
mais tu saIs déjà que tu ne saurais la dépasser
qu'avec l'autre, compagnon de votre franchissement.

M. S.


 

Droits de l'enfant - 9ème Principe

L’enfant doit être protégé contre toute forme de négligence, de cruauté et d’exploitation.

L’enfant ne doit pas être admis à l’emploi avant d’avoir atteint un âge minimum approprié ; il ne doit en aucun cas être astreint ou autorisé à prendre une occupation ou un emploi qui nuise à sa santé ou à son éducation ou qui entrave son développement physique, mental ou moral.

 

Droits de l'enfant - 10ème Principe

L’enfant doit être protégé contre toutes les pratiques qui peuvent pousser à la discrimination raciale, à la discrimination religieuse ou à toute autre forme de discrimination.

Il doit être élevé dans un esprit de compréhension, de tolérance, d’amitié entre les peuples, de paix et de fraternité universelle et dans le sentiment qu’il lui appartient de consacrer son énergie et ses talents au service de ses semblables.

 

 

Page suivante

Retour au menu