Une suite d’événements devient une séquence lorsque chacun d’eux entre en relation avec ce qui aura précédé et ce qui va se produire.


I.11.1 - Distribution de la taille étendue du vertex à la plante des pieds du sujet allongé sur un plan dur, à 11 ans chez 96 Filles et 103 Garçons.

amst.i.01.0--t-01_1

La différence des Médianes est infime mais déjà une partie de la population féminine exprime son décalage positif  qui ne sera jamais dépassé car sa croissance se teminera plus tôt et plus harmonieusement.

 

 

I.11.2 - Évolution comparative de la progression de la Médiane de la taille étendue de 4 à 7 ans puis à 11 ans.

 

amst.f.i.02.tailles  4884132_1          amst.g.i.0.tailles distribues_1

Cette confrontation à minima montre que la linéarité initiale n’existe plus.

 


I.11.3. Les comparaisons évolutives de  la naissance à 22 ans aux débuts de chaque périodes indiquées

 

      amst.f.i.01.12--t. vol-01_1              amst.g.i.01.12--t. vol-01_1

0 + I = 1 / I + I = 2 / II + II = 4 / IV + III = 7 / VII + IV = 11 / XI + V = 16 / XVI +  VI = 22 

sont les périodes en années des développements extensifs de tout être humain.

Cf. Chronochronies.

L’avancement de la Médiane chez l’un et l’autre genre n’est pas rigoureusement rectiligne.

 

Page précédentePage suivante

Retour au sommaire