Glossaire



Recherche rapide : (Cliquez directement sur la lettre pour afficher tous les mots commençant par la lettre sélectionnée)

A
E
I
O
T
B
F
L
P
U
C
G
M
R
V
D
H
N
S





A


  • Accélération : variation de vitesse par unité de temps (Delta A) ; le début de l'accélération ne modifie pas immédiatement la vitesse ; l'accélération maximale n'entraîne pas une vitesse à son maximum ; la cessation de l'accélération (nulle) accompagne la vitesse maximale. Voir les Logiciels et en dernière page.
  • Accroissement : le fait de croître, d'augmenter ; l'accrois­sement doit être entendu pendant un laps de temps donné (une année, voire un semestre) comparé au précédent et au suivant.
  • Acédie : apathie, affaiblissement de la volonté ; terme ancien dont la signification exacte n'est pas assurée.
  • Acmé : apogée, moment du plus grand développement ; ce terme est préférable à celui de pic ou de dôme.
  • Adolescence : étymologiquement adolescere veut dire grandir, croître ; ce grandissement particulier est compris entre le ralentissement statural minimal de fin d'enfance ou « Val statural » ou de début d'adolescence, (suivi de la prime et seconde adolescence) et la fin de la décélération terminale de la tierce adolescence. Il est bien évident que la croissance a commencé, dans un premier temps, bien avant l'adolescence (dès la féconda­tion), mais l'adolescence est particulière par son intensité, sa relative courte durée et sa fin inéluctable. Elle prépare en fait un troisième temps de progression qui durera toute la vie et, non plus mesurable en gains physiques, se traduira par tout le développement psycho-social, relationnel et affectif.
  • Affection : état psychique accompagné de plaisir ou de dou­leur ; « Je nommerai affection tout ce qui nous intéresse par quelque degré de plaisir ou de peine. » Alain.
  • Ages : ils s'expriment toujours en mois centré sur le jour anniversaire et couvrant ± 15 jours (ou ± 10 jours pour évi­ter les recoupements) ;
    • chronologique : voir aussi réel ou d'état civil ;
    • dentaire ou son équivalent en % (pour mémoire) ;
    • diamétriques (des épaules, des hanches, des articula­tions, etc.)
    • « médian supposé équivalent » squelettique du coude ;
    • « médian supposé équivalent » squelettique du poignet et de la main ;
    • « osseux » qui n'a pas de définition précise ;
    • périmétriques (crânien, thoracique, etc. pour mémoire) ;
    • pondéral ou plus précisément de l' indice de corpulence ;
    • réel ou d'état-civil = affirmé par une déclaration exempte de tout doute ; il est en principe égal à l'âge chronolo­gique ;
    • segmentaire supérieur ou du buste, inférieur ou des membres ;
    • sexuel externe mammaire, pilaire pubien, axillaire, testiculaire ;
    • statural.
Les multiples « âges » évoqués ne sont au pire qu'une moyenne, au mieux qu'une Médiane, ce qui sous-entend que 99% des références se trouvent de part et d'autre d'un « âge médian supposé » équivalent à la Médiane de la mesure, du signe ou de l'indicateur isolé en fonction du sexe et de l'âge chronologique. Autant admettre qu'il semble absolument vain de se servir d'un tel repère aussi dévoyé, fallacieux et toujours discutable.
  • Alarme : danger imminent ou existant ; en principe, au-dessous de moins 3 écarts-types (σ) ou au-dessus de plus 3 σ.
  • Alerte : danger prévisible ou s'annonçant ; en principe, au-dessous de moins 2 écarts-types (σ) ou au-dessus de plus 2 σ.
  • Amitié : sentiment réciproque d'affection ou de sympathie qui ne se fonde ni sur les liens du sang, ni sur l'attrait sexuel, ni sur le commerce d'argent. « L'amitié entre homme et femme est délicate, c'est encore une manière d'amour. » Cocteau.
  • Amour : disposition favorable de l'affectivité et de la volonté à l'égard de ce qui est senti ou reconnu comme bon, diver­sifiée selon l'objet (ou le sujet) qui l'inspire. Inclination envers une personne d'un autre sexe, le plus souvent à caractère passionnel, fondée sur l'instinct sexuel, mais entraînant des comportements variés. Attachement désintéressé et pro­fond à quelque valeur. Cf Chérubin, pages 70 et 71 de « Égaux mais ... différents » et Werther !
  • Anniversaire : jour du mois de naissance du sujet ; mois compris entre moins quinze ou dix jours et plus quinze ou dix jours de part et d'autre du jour anniversaire.
  • Annuel : calcul des accroissements d'anniversaire à anni­versaire ou de mi-année à mi-année.
  • Arpèges : accord dont on égrène rapidement les notes au lieu de les faire entendre toutes à la fois ; par assimilation, suite des mois de maturation squelettique qui ne peuvent ni ne doivent être recherchés continûment. En cela, ils s'oppo­sent aux pourcentages qui réalisent une séquence sans interruption.
  • Auxhormone (Axh) : hormone de croissance humaine (HCrH) ; (les deux termes peuvent s'employer indifférem­ment et sont seuls dignes d'être utilisés en langue fran­çaise).
  • Auxologie : science métrique de la croissance humaine ; « étude de la croissance suivie chez les mêmes sujets pendant de nombreux semestres successifs par intégration d'un cer­tain nombre de mesures analysées selon une méthodologie aussi stricte que possible ».
  • Auxopathie : anomalie ou maladie de la croissance, de la maturation et / ou du développement somatique ; ce néolo­gisme est souvent préférable à retard.
  • Avance : espace parcouru en avant de ce qui était prévisible ; ce terme ne se dit pas mais il se mesure.




B

  • Buste : hauteur de la tête, du cou et du tronc (ou segment supérieur). il s'agit d'une extension de la définition artistique.





C

  • Cachexie : trouble profond de toutes les fonctions de l'or­ganisme ; se définit entre autres par un poids inférieur à moins 3 écarts-variants (σν).
  • Canal : cavité allongée ; voir Couloir.
  • Cassure : terme impropre ; une courbe de croissance ne se casse jamais de même que la croissance ne se brise pas sinon lors de la mort des tissus.
  • Célérité : promptitude dans l'exécution ; terme inusité en Auxologie.
  • Centile : centième partie d'une distribution ; est assimilable à un pourcentage.
  • Chenal : passage ouvert à la navigation ; voir Couloir.
  • Chronologique : l'âge chronologique est donné par le temps écoulé en mois depuis le jour, le mois et l'année de naissance.
  • Cible : taille cible à laquelle le sujet doit de manière très théorique parvenir. Voir Taille.
  • Conception : conjonction de l'ovule et du spermatozoïde ; début de la vie en même temps que de la croissance.
  • Cormique : du tronc, c'est-à-dire le thorax et l'abdomen, peut être assimilé au Buste ; on notera que la limite infé­rieure du tronc est le coccyx dont l'emplacement n'est accessible que par le séant fessier, d'où l'intérêt de la mesure du sujet assis sur un plan dur.
  • Corpulence : ampleur du corps humain (taille, grosseur) ; voir Indice de Quételet.
  • Corridor : passage couvert ; voir Couloir.
  • Coude : la radiographie du coude toujours de face et de profil n'a d'intérêt qu'aux approches et durant l'adoles­cence.
  • Couloir : passage étroit sur le terrain, un stade en particu­lier ; ce terme est le mieux compris des adolescents.
  • Crânien : la mesure de son périmètre est un signe de recon­naissance pédiatrique.
  • Croissance : le fait de croître, de grandir ; il s'agit en prin­cipe de faits mesurables directement.





D

  • Décalage : écart temporel ou spatial ; ce terme est le mieux accepté par les adolescents.
  • Décélération : accélération négative d'un mouvement retardé ; réduction mais non annulation de la vitesse.
  • Delta = A : quatrième lettre de l'alphabet grec ; voir Accroissement.
  • Démarrage : mise en marche, en mouvement ; le démar­rage d'une action thérapeutique peut être très rapide et doit être analysée de près si possible à partir d'un anniversaire ou d'une mi-année.
  • Dentaire : l'âge dentaire est le mois correspondant au plus près avec la mesure inscrite dans les tableaux de référence.
  • Dépistage : découvrir ce qui est peu apparent ; c'est la fonction première du Carnet de Santé.
  • Détermination : délimitation avec précision du mois soma­tique ou physiologique ; l'âge chronologique est compris entre le jour anniversaire et plus ou moins quinze ou dix jours.
  • Deuxième : deuxième enfance centrée par la poussée sta­turale des 7-9 ans
  • Développement : progrès en extension ou en qualité ; il ne s'agit pas en principe de faits mesurables directement.
  • Déviation : mauvais changement dans une ligne de conduite ; ce terme est délétère, à proscrire absolument ; les enfants, les adolescents et leurs familles le trouvent infâme et le détestent à juste titre ; il ne facilite assurément pas le colloque singulier !
  • Différé(e) : remis(e) à un autre temps ; terme meilleur que retardé(e).
  • Différence : ce qui distingue et non ce qui oppose ; une dif­férence n'est jamais à jauger dans l'instant.
  • Dispersion : répartition ; toutes les mesures se répartissent différemment.
  • Divergence : qui va en s'écartant ; son interprétation doit se faire au décours du temps.
  • Dôme : par complémentation du pic ; plusieurs pics rappro­chés de six mois constituent l'image d'un dôme.
  • Dysharmonie : troubles survenant dans les fonctions de certains appareils organiques qui ne sont pas lésés directe­ment, par suite d'une espèce de solidarité qui existe entre eux et d'autres appareils pathologiquement affectés :
    • maturative osseuse quand elle est seule à diverger ;
    • pondérale isolée quand seul le poids diverge ;
    • segmentaire quand les deux données divergent ;
    • staturale isolée quand seule la taille diverge
    • staturo-pondérale quand les deux données divergent dans le même sens ; il importe donc de ne pas associer la taille et le poids sans les avoir analysés de manière réunie.


E

  • Ecart : différence entre deux valeurs dont l'une, en particu­lier, est une moyenne ; mais il peut s'agir de la Médiane pour l'écart-variant :
    • réduit (σρ) ou distance d'une mesure du sujet à la moyenne de référence de cette mesure divisée par l'écart-type (σ) correspondant pour le sexe et l'âge ; il s'agit donc d'un recours à l'âge chronologique ;
    • type (σ) ou écart quadratique moyen ou écart étalon, égal à la racine carrée de la moyenne arithmétique des écarts individuels élevés au carré ; le carré de l'écart-type (σ) s'appelle la variance (σ2 ) ;
    • unitif (σ½) ou distance d'une mesure du sujet à la moyenne de référence de la taille du sujet à ce moment divisée par l'écart-type (σ) correspondant pour le sexe et l'âge ; il s'agit donc d'un recours à l'âge statural rempla­çant alors l'âge chronologique ;
    • variant (σν ±) ou distance entre la Médiane et les centiles 3 (σν -) et 97 (σν +) du poids, de la corpulence ou d'autres mesures (dont la distribution n'est pas normale statisti­quement) divisée par deux pour le sexe et l'âge ; il s'agit donc à nouveau d'un recours à l'âge chronologique.
  • Enfance : il semble bon de la situer entre l'infance et l'ado­lescence :
    • première enfance depuis la fin de la décélération rapide post-natale (vers 4 ans) [cf. Infance] jusqu'à la poussée staturale des 7-9 ans ;
    • deuxième enfance centrée par la poussée staturale des 7-9 ans ;
    • troisième enfance depuis la fin de la poussée staturale des 7-9 ans jusqu'au ralentissement ou Val statural de fin d'enfance.
  • Envergure : sa mesure n'a d'intérêt que si elle est accom­pagnée de la mesure du diamètre des épaules (bi-acromial) qui permet ensuite de connaître la longueur des deux membres supérieurs, bras, avant-bras, poignets, mains.
  • Équivalent : l'âge « équivalent » squelettique (car non issu d'un quelconque atlas qui sont des instruments incomplets y compris le nôtre) est le mois correspondant au plus près avec la donnée en % inscrite dans les tableaux de référence = il est donc défini par une Médiane en %.
  • Estimations : simples ; étendues : voir les Logiciels.
  • Étendue : longueur totale du sujet (couché) ; l'étendue est la seule mesure de la taille de l'infant.
  • Évaluation : porter un jugement sur la valeur ; déterminer une quantité par le calcul ; c'est la fonction principale des écarts-réduits (σρ).
  • Excès : trop grand dépassement en plus des limites ordi­naires ; doit être mesuré pour être ensuite comparé. . excès pondéral = augmentation ou abondance des réserves graisseuses de l'organisme, à distinguer de l'hy­pertrophie des masses musculaires ; se définit entre autres par un poids supérieur au 97ème centile mais inférieur à plus 3 écarts-variants (σν).





F

  • Fléchissement : plier, se courber peu à peu ; il est faux de parler de cassure ; il vaut mieux encore parler d'infléchisse­ment.





G

  • Génital : ne concerne que les organes génitaux externes. Voir Sexuel.





H

  • Harmonie : relation existant entre les diverses parties d'un tout et qui font que ces parties concourent à un même effet d'ensemble ; cet effet ; l'harmonie staturo-pondérale ou segmentaire.





I

  • Indicateurs : de maturation osseuse = les différents osse­lets, sésamoïdes et épiphyses du poignet, de la main et du coude ; leur analyse les fait se succéder et se trouver numé­risés l'un après l'autre pour être pondérés et donner un total et des sous-totaux.
  • Indices :
    • de Vallois ou Cormique ou du tronc = rapport du segment supérieur ou buste sur la taille (B./T. = S.S./T.).
    • de Quételet ou de Corpulence = poids sur la taille au carré (P/T2).
    • de Manouvrier ou Skélique ou des membres = rapport du segment inférieur sur le segment supérieur (S.I./S.S.).
  • Infance : de la naissance jusqu'à la fin de la décélération staturale rapide post-natale (vers 4 ans). Cf. Protection Maternelle et Infantile (P.M.I.).
  • Infléchissement : modification de la direction, de l'orienta­tion ; ce terme est plus judicieux encore que fléchissement
  • Inflexion : mouvement par lequel une chose s'infléchit ; l'in­flexion d'une courbe hors de son couloir.
  • Insuffisance : préférable à déficience ; ne pas avoir son content ; doit être mesurée.
  • Itinéraire : chemin à suivre ou suivi ; toute courbe réalise la projection d'un itinéraire.





L

  • Logiciel : les programmes proposés fonctionnent pour les deux premiers sur les seuls ordinateurs Macintosh, version 7,0;
    • J.P.P.S. C.S. de la courbe de croissance staturale ;
    • J.P.P.S. M.O. de la courbe de maturation osseuse appelé aussi ModelOs ;
    • Maturos 3 (sur Mac version 7.0) et 4 (sur PC).
  • Longueur : du sujet couché sur un plan dur avec un appui- tête contre le vertex ; voir Etendue.





M

  • Maigreur : disparition, diminution ou insuffisance des réserves graisseuses de l'organisme, parfois accompagnée d'atrophie des masses musculaires ; se définit entre autres par un poids inférieur au 3ème centile (ou moins 2 écarts - variants - (σν -) mais supérieur à moins 3 σν -.
  • Main : la radiographie de la main, paume et doigts, ne doit jamais être coupée et, non plus, ne pas inclure le poignet.
  • Masse : quantité de matière d'un corps ; terme impropre car ne peut jamais être évaluée. Voir indice de corpulence.
  • Maturation : ensemble des modifications subies par les cel­lules et les tissus :
    • squelettique ou osseuse : ensemble des transformations ou phases successives par lesquelles passent les carti­lages et les os depuis la naissance jusqu'à la maturité ; la maturité n'est donc que l'aboutissement de la maturation et la maturité osseuse est la fin de la maturation et non son déroulement.
    • [psychique ou psychologique : n'est plus de l'Auxologie].
  • Maturos : logiciel rendant aisée l'analyse de la maturation squelettique du poignet et de la main.
  • Médiane : valeur centrale d'un groupe de termes = 50 % ; une distribution en centiles s'ordonne autour d'elle.
  • Mi-année : six mois avant ou après le jour anniversaire ; entre deux mi-années la période d'un accroissement est annuelle et peut s'entrecroiser avec le temps d'un anniver­saire à l'autre.
  • Mode : ou valeur dominante pour laquelle la moitié de l'échantillon se trouve répartie de part et d'autre de sa plus grande fréquence ; le mode réunit généralement des sujets et non, mais pas toujours, les mesures de ces sujets, il est peu employé et il faut lui préférer la Médiane.
  • Modélisation : établissement d'un modèle mathématique pour l'informatique :
    • Jolicoeur Pontier Pernin Sempé C.S. de la courbe de croissance staturale
    • Jolicoeur Pontier Pernin Sempé M.O. de la courbe de maturation osseuse.
  • ModelOs : Logiciel de modélisation de l'ossification en % ; = Jolicoeur Pontier Pernin Sempé M.O. de la courbe de maturation osseuse.
  • Mois : unité temporelle en Auxologie ; il s'étend de moins quinze jours à plus quinze jours de part et d'autre du jour anniversaire de naissance.
  • Morphotype : de la manière la plus simple, les rapports segmentaires ; prédominance du segment supérieur, type cormique, ou du segment inférieur, type skélique ou macroskèle ou microskèle ; ces définitions n'ont d'intérêt que si elles s'accompagnent de la mesure du buste.
  • Moyenne : arithmétique : quotient de la somme des quantités par leur nombre ; type également éloigné des extrêmes ; la moyenne ne rassemble pas tous les cas les plus fréquents et n'est qu'une référence pour les écarts quel quils soient.





N

  • Naissance : la Taille de la Conception (C) à la Naissance (N) est le premier des Accroissements (de 9 mois). On notera que de 0 à 6 mois et de 6 à 18 mois les gains sont à peu près du même ordre pour une période deux fois plus courte (6 mois) ou plus longue (12 mois) : il y a une décélération staturale caractéristique de l'Infance.
  • Nanisme : terme à proscrire ; seuls les adultes peuvent être nains ; tout individu en croissance peut parfois échapper au nanisme et ce terme n'a aucun sens en Auxologie.
  • Normalité : dispersion identique de part et d'autre de la moyenne et non de la médiane ; tout sujet hors de la disper­sion statistique n'est pas forcément anormal.





O

  • Obésité : hypertrophie générale du tissu adipeux ; se définit entre autres par un poids supérieur à plus 3 écarts-variants positifs (σν + ) et surtout par l'indice de corpulence de Quételet et ses écarts-variants positifs (σν +).
  • Osseux : « l'âge dit osseux » (issu d'un quelconque atlas qui sont des instruments incomplets y compris le nôtre) n'a pas de définition qui soit satisfaisante.
  • Ossification : synonyme de maturation squelettique ou osseuse ; l'évolution de l'ossification se fait de 0 % à 100 % en ne retenant que les indicateurs du poignet, de la main et du coude à partir de la naissance.





P

  • Paradigme : ensemble structuré de concepts, de théories et de techniques instrumentales qui, à une époque donnée, indique à quoi ressemble-le monde et définit les problèmes que les chercheurs peuvent se poser. A long terme, cepen­dant, des faits surgissent qui ne peuvent trouver place dans le cadre du paradigme existant. Après une période de flot­tement, un individu ou un groupe finit donc par fabriquer, pour rendre compte de ces intrus, un nouveau paradigme appelé à remplacer le précédent, jusqu'à ce qu'une nouvelle révolution vienne à son tour le détrôner.
  • Parents : les ascendants ; le père et la mère. L'étymologie est latine.
  • Percentile : ne s'utilise plus ; voir Centile.
  • Périmètre : d'un cercle ou circonférence donne une lon­gueur ;
    • crânien, céphalique, non encéphalique ;
    • thoracique et leur rapport ;
    • (ombilical ou abdominal) ; (de la ceinture) ;
    • du bras et de la jambe.
  • Période : espace de temps plus ou moins long (durée) qui s'écoule par rapport à un phénomène entre deux limites observées (début et fin) ; périodes de l'infance, de l'enfance et de l'adolescence.
  • Phase : chacun des états successifs d'une chose en évolu­tion ne se confond pas avec période ou durée.
  • Physiologique : ou physique ou somatique : qui concerne le fonctionnement d'un organisme vivant, d'un organe, d'un tissu, d'une cellule :
    • le premier âge physiologique est l'âge chronologique
    • le deuxième âge physiologique est l'âge statural ;
    • le troisième âge physiologique est l'âge « squelettique » ou mieux « médian supposé équivalent » squelettique.
  • Pic : maximum de l'accroissement annuel statural ou pon­déral, segmentaire ou maturatif osseux entre deux anniver­saires ou deux mi-années ; le terme Acmé semble préférable.
  • Poids : en période de croissance le poids dépend à l'évi­dence de la taille :
    • en fonction de l'âge chronologique ; ce premier cas de figure est sans valeur vraie ;
    • en fonction de l'âge statural ; ce deuxième cas de figure est absolument nécessaire ;
    • en fonction de la Taille (P/T) : malgré sa commodité, cette représentation est dangereuse car elle ne tient pas compte de l'âge chronologique ;
    • en fonction de la Taille au carré (P/T2 ) ; voir l'excellent indice de Quételet ;
    • en fonction de la Taille au cube (P/T3 ) ; ou indice de Rohrer non usité ;
    • en fonction de l'âge « médian supposé équivalent » squelettique ; ce troisième cas de figure est un bon repère.
  • Poignet : comprend radiologiquement les osselets du carpe et aussi les épiphyses distales du radius et du cubitus ; la radiographie du poignet ne doit jamais être seule et ne pas inclure la main, paume et doigts en totalité.
  • Pondéral : « lâge pondéral » est le mois correspondant au plus près avec la mesure inscrite dans les tableaux de réfé­rence.
  • Pourcentage = % : la maturation squelettique ayant un commencement post-natal = 0 % d'ossification et une ter­minaison assurée = 100 %, il est bon de l'estimer en % (d'où sera déduit un âge « médian supposé équivalent » squelettique au %).
  • Poussée : des sept-neuf ans = décalage positif des accrois­sements staturaux perceptible à condition d'avoir suffisam­ment de mesures ; serait liée à l'adrénarche corticosurrénale.
  • Pré-adolescent : sujet en fin de troisième enfance avant le ralentissement ou Val statural minimal inaugural de la prime adolescence.
  • Prédiction : annoncer une chose probable comme devant se produire ; sa quantification précise ne relève pas de l'auxologie ; on ne peut prédire la taille adulte avec précision.
  • Pré-pubertaire : la puberté n'ayant pas de définition assu­rée, hors son étymologie, voir pré-adolescent.
  • Présomption : opinion fondée seulement sur des appa­rences ; la taille adulte ne peut être que présumée.
  • Prévision : opinion formée par le raisonnement sur une chose future ; la taille adulte est prévue mais ne peut être exactement prévisible.
  • Prime : Prime adolescence depuis le ralen­tissement ou Val statural jusqu'à la phase d'accélération maximale précédant l'Acmé.
  • Puberté : étymologiquement se couvrir de poils : heureuse­ment, l'adolescence outrepasse cet état !





R

  • Ralentissement : ou Val statural minimal annuel de fin d'en­fance ou de début de prime adolescence ; il peut être connu à un anniversaire ou à une mi-année.
  • Rapport : quotient de deux grandeurs de même espèce ; voir Indices.
  • Rattrapage : récupération du temps perdu ; le rattrapage sous traitement est une accélération.
  • Réduit : Écart-réduit (σρ = r en grec) ; distance de la mesure du sujet individuel à la moyenne pour son sexe et son âge réduite par sa division par l'écart-type (σ) collectif.
  • Référence : information dépendante de son mode d'obten­tion ; en Auxologie, les références ne sont pas des normes.
  • Résidus : écarts entre les observations et le modèle ; voir les Logiciels.
  • Retard : terme à utiliser le moins souvent possible ; voir décalage.
  • Rythme : allure, vitesse à laquelle s'exécute une action, se déroule un processus, une suite d'évènements ; l'Auxologie est l'étude des rythmes de croissance, de maturation, de développement.





S

  • Seconde : Seconde adolescence depuis la phase d'accélé­ration maximale jusqu'au début de la décélération staturale terminale ; elle est centrée par le pic ou le dôme, ou mieux l'Acmé staturale.
  • Séduction : moyen de plaire, charme ou attrait ... mais il faut nuancer ... : Voici donc une troisième conséquence de la constitution des sexes, c'est que le plus fort soit le maître en apparence, et dépende en effet du plus faible ; et cela non par un frivole usage de galanterie, ni par une orgueilleuse générosité de protecteur, mais par une invariable loi de la nature, qui, don­nant à la femme plus de facilité d'exciter les désirs qu'à l'homme de les satisfaire, fait dépendre celui-ci, malgré qu'il en ait, du bon plaisir de l'autre, et le contraint de chercher à son tour à lui plaire pour obtenir qu'elle consente à le laisser être le plus fort. Jean-Jacqures Rousseau. Émile ou de l'éducation. Livre Cinquième. Sophie ou la Femme. Éditions Garnier - Paris - 1964 -page 448 ou La Pléiade IV - 1969 - page 695.
  • Segmentaire : l'âge segmentaire (supérieur ou inférieur) est le mois correspondant au plus près avec la mesure inscrite dans les tableaux de référence.
  • Segments : la Taille ne peut être convenablement estimée qu'en connaissant ses deux composantes alliant les fonc­tions vitales et les fonctions de locomotion et autres :
    • Supérieur ou Buste ou Taille du sujet assis ;
    • Inférieur ou des membres (inférieurs toujours par diffé­rence de la Taille moins le segment supérieur).
    • en fonction de l'âge chronologique ; ce premier cas de figure est sans valeur vraie.
    • en fonction de l'âge statural ; ce deuxième cas de figure est absolument nécessaire.
    • en fonction de l'âge « médian supposé équivalent » squelettique ; ce troisième cas de figure est un bon repère.
  • Semestre : unité temporelle de base en auxologie ; la fiabi­lité des mesures impose généralement d'attendre cette durée pour apprécier un accroissement ou une décélération.
  • Sentiment : état affectif complexe, assez stable et durable, lié à des représentations ; jugement, opinion qui se fonde sur une appréciation subjective et non sur un raisonnement logique.
  • Séquence : série d'au moins trois mesures ; une suite ordonnée de mesures fonde l'Auxologie.
  • Sexuel : caractères sexuels (ou génitaux) (internes) externes ; cf Auxologie méthode et séquences pages 184 à 189.
  • Sigma = s : dix-huitième lettre de l'alphabet grec ; voir Écarts.
  • Skélique : de la jambe, c'est-à-dire du tibia et du péroné, doit être assimilé aux membres inférieurs en totalité (et par extension aux membres supérieurs) ; l'épine iliaque antéro- supérieure indique à peu près la limite supérieure. Il est plus simple et plus exact de définir le segment inférieur par la dif­férence de la taille moins le buste.
  • Squelettique : l'âge « squelettique » est le mois correspon­dant au plus près avec la donnée en % inscrite dans les tableaux de référence ou fournie par Maturos = il est donc défini par une Médiane en %.
  • Standard : se traduit par type ; n'a donc pas à être utilisé.
  • Statural : l'âge statural est le mois correspondant au plus près avec la mesure inscrite dans les tableaux de référence.
  • Stature : hauteur totale du sujet ; voir Taille.
  • Surplus : ce qui excède la quantité voulue : voir excès. Surplus de poids ou pondéral est seul correct.
  • Surpoids : terme impropre, jargon n'ayant pas de sens : voir excès. Quel patient un tant soit peu bienséant pourrait-il accepter avec sérieux d'être au-dessus de son poids ? C'est ainsi que des démarches de prévention parfaitement honorables, des tentatives honnêtes de vulgarisation, des données de recherche, encourent le plus total discrédit.





T

  • Taille : hauteur totale du vertex du sujet (debout) au-dessus du sol = stature. Longueur totale du sujet (couché) = étendue.
  • Taille assise : il est plus correct de dire du sujet assis ; voir Buste.
  • Taille cible : cible se définit comme but que l'on vise et contre lequel on tire ; point de mire. La cible serait donc fournie par la taille des parents ?
    • pour les filles : taille de la mère + (taille du père moins 13 cm), le tout divisé par 2 ;
    • pour les garçons : taille du père + (taille de la mère plus 13 cm), le tout divisé par 2 ;

En Auxométrie, il est fort peu probable que la distribution se résume à un point. Ces deux propositions sont d'ailleurs et de fait aux frontières de l'aléatoire même chez le sujet indemne d'auxopathie.

  • Tierce : ou troisième adolescence depuis le début de la décélération terminale jusqu'à la fin de la croissance qui se prolonge par l'état de jouvence ou de jeune adulte (pour ne pas utiliser le mot éphèbe).
  • Taux : proportion dans laquelle intervient un élément variable ; voir les Logiciels.
  • Tempo : allure, rythme donné au déroulement de la croissance ; voir Rythme.
  • Temps : durée globale ; le temps de la croissance représente plus du quart et moins du tiers du temps de la vie humaine.
  • Troisième : troisième enfance depuis la fin de la poussée staturale des 7-9 ans jusqu'au ralentissement statural minimal de fin d'enfance ou « Val statural » ou de début de prime adolescence.
  • Type : schéma ou modèle de structure ; l'écart-type (σ) est accolé à la moyenne dans tous les tableaux de référence en fonction de l'âge chronologique.





U

  • Unitif : qui unit des parties ; l'écart-unitif (σ' ) (ou σν ) est accolé à la moyenne dans tous les tableaux en fonction de l'Âge statural ou « squelettique ».





V

  • Variant : qui varie selon le signe positif ou négatif du décalage ; l'écart-variant (σν + ) (ou σν - ) est accolé à la Médiane dans tous les tableaux en centiles ou en % du poids et de l'indice de corpulence.
  • Variation : écart entre deux valeurs numériques d'une quantité variable ; en Auxologie tout est variation (et non déviation, terme horrible !).
  • Vélocité : mouvement rapide, aptitude à aller vite ; terme impropre ne pouvant remplacer vitesse, ni accroissement. façon à ce que les deux conduits auditifs et le bord inférieur de l'orbite gauche soient sur le même plan horizontal (plan de Francfort). F. Twiesselmann.
  • Vertex : point le plus élevé du crâne lorsque la tête est portée de façon à ce que les deux conduits auditifs et le bord inférieur de l'orbite gauche soient sur le même plan horizontal (plan de Francfort). F. Twiesselmann.
  • Vitesse : la notion de vitesse est ambiguë :
    • celle que fournit un compteur automobile « instantanée » est inaccessible en l'occurrence ;
    • celle que donne une règle de trois est irrégulière en raison de l'inégal espacement des mesures et les rythmes peuvent être très différents d'une fois à l'autre selon les mesures retenues ;
    • celle qu'apporte une appréciation sur un laps de temps variable car non contrôlé ou irrégulier ne peut être valablement confrontée aux références qu'elles soient modélisées ou non. Ces dernières sont à terme semestriel échu, donc expriment un acquis, un gain, un accroissement.

 

=> Ainsi, une règle est impérative : avoir des mesures annuelles (aux anniversaires) ou mieux semestrielles (aux mi-années) et entrecroiser les acquis staturaux (et des autres mesures) annuels tous les six mois, ce qui permet une surveillance plus rapprochée



 

Logotype d'Auxométrie

 

 

Auxométrie, Développement et Maturation Squelettiques  (2004)   B

Séquences du Déroulement des Accroissements

Degrés des phénomènes quantitatifs et/ou qualitatifs

 

enneagone 5_1

 

Il s'y ajoutera à votre convenance tous les mots de la Langue Française qui auraient été omis selon vos propres recherches et qui s'enrichiront grâce à l'aire de dialogue.



Retour en haut de page

 Page précédentePage suivante

Retour au sommaire